Grand Guide : la compétitions en JJB de l’inscription à la médaille

1
2786
couverture guide de l'inscription à la médaille en jjb

Le chemin pour faire de la compétition en Jiu-Jitsu Brésilien, peut être un chemin semé d’embûches. C’est pour cela que j’ai écrit ce guide pour tout comprendre sur la compétition.

En fonction de ton club et de ton coach, certaines étapes peuvent être plus ou moins simples. Comme le 1er point sur le paiement de la licence par exemple. En fonction de l’affiliation de ton club et la mise en place systématique ou non de la souscription annuelle à une fédération pour chaque pratiquant.

Quand en plus on sait qu’il existe plusieurs organisateurs, provenant de différent pays, pouvant appliquer différentes règles, cela peut encore se complexifier. Mais pas d’inquiétude, on va voir tout ça ensemble. 

I) Licence & Compétition : Comment et où s’inscrire ? Combien çà coûte?

S’inscrire à une compétition ne se résumé pas uniquement à payer les frais d’inscriptions. Pour rappel, même si nous avons l’impression du contraire en tant que pratiquant de Jiu-Jitsu Brésilien, il reste un sport confidentiel. La structuration est en marche, mais cela prendra quelques années avoir à voir quelque chose à la hauteur du Judo ou du Foot en France.  

1 – Payer la licence : Prix, durée de validité, obtention

Comme mentionné, il existe plusieurs organisations qui s’occupent de proposer des compétitions. À cela, s’ajoutent plusieurs fédérations. Et qui dit plusieurs fédérations, en fonction de la compétition à laquelle vous souhaitez participer, vous devrez potentiellement prendre plusieurs licences. À date, j’en connais 4, plus une qui est particulière que je n’aborderai pas ici qui est le Ne Waza.

a) CFJJB 

Fédération française de JJB, qui est quand même la fédération prédominante en France.

Prix de la licence  

Il faut distinguer la première année et les suivantes.
1re année, le coût est de 66 € . Ce qui est équivalent au coût de la licence pour l’année + le passeport (il est valable 10 ans.)

2è année jusqu’à la 10è : le coût est uniquement de 41 € pour la licence annuelle. 

Durée de validité de la licence

Elle est valable de septembre de l’année à août de l’année suivante.
En d’autres termes valables pour une année scolaire.

Comment obtenir sa licence

Pour obtenir sa licence, il faut impérativement voir avec votre coach*. Seul le coach peut vous créer un espace licencié sur le site de la CFJJB. Pour des raisons logiques (à mon sens), pour obtenir une licence, il faut que votre club soit affilié à la fédération. Ce qui permet ensuite d’obtenir une licence.

Le processus est plutôt simple:

  1. Vous demandez à votre coach que vous souhaitez obtenir une licence pour faire de la compétition.
  2. Vous donnez les frais d’inscription à votre coach. Le montant vu ci-dessus. C’est-à-dire, 66€ la première année. C’est le coach qui paie pour les élèves, donc il est normal que le paiement ne soit pas directement à destination de la CFJJB.
  3. Le coach vous déclare sur le site de la CFJJB
  4. Vous recevez un email de la cfjjb vous demandant de compléter les informations de votre profil.
  5. Hé voilà… Vous êtes licencié de la CFJJB. Vous pouvez participer à toutes les compétitions sur l’année scolaire organisée par la fédération.

*Je dis le « coach » mais cela peut être n’importe qui d’autres au sein du club qui a mandat pour agir au nom du club. Je fais donc un raccourci pour que ce soit compréhensible.

cfjjb passeport et licence

b) IBJJF

Fédération de JJB Internationale dont la CFJJB y est affiliée. Pour participer aux compétitions de l’IBJJF comme les Championnats d’Europe, il faudra une licence spécifique. Même s’ils sont en « partenariat » avec la CFJJB, vous devrez avoir 2 licences, une pour chaque fédération.

L’avantage, si s’en est vraiment un, vous êtes aussi affilié aux fédérations : USBJJ, CBJJ Fédération (fédération brésilienne appartenant à l’IBJJF et vice versa).

Donc vous pourrez aussi faire des compétitions aux USA et au Brésil, si le cœur vous en dit.

Prix de la licence 

Le coût est de 40$ par an. J’ai bien utilisé le sigle pour « dollar » car en fonction du taux de change cela peut fluctuer. Mais l’on reste dans un ordre de grandeur de la quarantaine d’euros.

Durée de validité de la licence

A la différence de la licence de la CFJJB, celle de la IBJJF est valide de date à date, et ce pour une année. Plus explicitement, si vous souscrivez à la licence de l’IBJJF le 28 octobre 2022. Alors, la licence sera valide jusqu’au 27 octobre 2023.

Comment obtenir sa licence

Le processus est là encore un peu différent.

  1. Vous vous inscrivez directement sur le site de l’IBJJF. Attention le site n’est disponible qu’en Portugais ou Anglais.
  2. Une fois que vous vous êtes déclaré. Votre club doit être affilié à l’IBJJF, pour que votre coach puisse valider sur son interface que vous êtes bien son élève et votre niveau (ceinture blanche, bleue…).
    Dans le cas où votre club ne serait pas affilié, votre coach devra vous signer un papier attestant que vous êtes son élève et attester de votre niveau. Ce document sera à envoyer via le site de l’IBJJF pour contrôle.
  3. Une fois votre demande validée vous devez transmettre : Carte d’identité et photo.
  4. Une fois vos documents validés, vous pouvez alors effectuer votre paiement de 40$.
  5. Et voilà vous êtes affilié.
ibjjf licence

c) AJP Tour

Abu Dhabi Jiu Jitsu Pro™ (AJP) est une organisation des Emirats Arabe Unis (UAE), à laquelle il faudra se licencier pour pouvoir faire leurs compétitions. A proprement parlé, ce n’est pas vraiment une fédération comme l’IBJJF et la CFJJB. Mais l’avantage, c’est qu’ils sont à l’international, et que vous pourrez faire des compétitions partout dans le monde… Si vous avez le budget…

Prix de la licence 

La bonne nouvelle, c’est qu’en 2022, 2023, la licence est GRATUITE.
Je ne sais pas si ça va durer, mais pour le moment, c’est une excellente nouvelle.

Durée de validité de la licence

La licence est valide de date à date, et ce pour une année. Plus explicitement, si vous souscrivez à la licence le 28 octobre 2022. Alors, la licence sera valide jusqu’au 27 octobre 2023.

Comment obtenir sa licence

Rien de plus simple, il suffit de s’inscrire sur la plateforme en déclarant son nom & prénom, son âge et son niveau. En résumé, c’est comme s’inscrire sur n’importe quelle plateforme de nos jours.

2 – Les sites qui permettent de s’inscrire aux compétitions

Une fois la licence réglée, il faut s’inscrire à la compétition. Encore une fois, il existe plusieurs plateformes pour pouvoir s’inscrire aux différentes compétitions.

a) S’inscrire aux compétitions sur Smoothcomp

La plateforme Smoothcom est la plateforme par excellence pour trouver une compétition où s’inscrire. Elle regroupe tous les organisateurs indépendants, ou clubs qui souhaitent mettre en place leur propre tournoi. Il est facile à comprendre pourquoi Smoothcomp a réussi à devenir la plateforme n°1 quand on veut organiser sa compétition. Elle offre clé en main toute l’organisations, en partant de l’inscription, en passant par l’organisation du tournoi et le paiement.

En plus information non-utile, mais il n’y a pas que le Jiu-Jitsu Brésilien sur la plateforme. Mais il semble qu’en France, ce soit principalement pour les tournois de JJB que Smoothcomp est utilisée.

Pour s’y inscrire rien de plus simple il faut juste créer un compte comme sur n’importe quelle plateforme (nom, prénom, âge, ceinture, club…)

Pour info, vous y retrouverez aussi les compétitions organisées par le FFL. 

b) S’inscrire aux compétitions de la CFJJB

Toutes les compétitions de la CFJJB sont sur leur site et uniquement là.
Comme vu précédemment, pour pouvoir participer aux compétitions de la CFJJB il faudra un compte valide (c’est à dire avec une licence en cours de validité).

Vous pourrez alors, avoir accès à toutes les compétitions.

Seul bémol, c’est qu’on ne peut pas s’inscrire très en avance aux compétitions. Bien que le calendrier soit publié, il faut attendre l’ouverture officielle des inscriptions. Qui se fait en général quand la précédente est passée.

Par exemple, l’Open d’Antibes cette année (2022) été le 28 et 29 octobre. L’Open de Bordeaux le 4 décembre. Les ouvertures pour les inscriptions pour l’Open de Bordeaux étaient possibles le 30 octobre. Donc toujours un bon mois avant.

c) S’inscrire aux compétitions de l’AJP Tour

Bien que bizarrement la plateforme est identique à celle de Smoothcomp, pour s’inscrire aux compétitions de l’AJP Tour, il faudra passer par leur site.

Donc aucune surprise, mais vous n’y trouverez que des compétitions estampillées AJP.

d) S’inscrire aux compétitions de l’IBJJF

A l’instar de la CFJJB vous y trouverez toutes leurs compétitions exclusivement sur leur site. Ainsi que toutes celles qu’ils organisent à l’internationale. Pour information complémentaire, les championnats d’Europe sont organisés par la IBJJF.

3) Les différentes compétitions

a) Les compétition de la CFJJB

logo cfjjb
Coût :

Inscription normale : 39€ en GI ou No GI
60€ pour faire les deux
Inscription tardive : 49€ en GI ou No GI
80€ pour faire les deux

Date & Lieu :
DATE CompétitionLIEU
OctobreOPENAntibes
DécembreOPENBordeaux & Lyon
FévrierOPENMante la jolie (78) & Lille
MarsOPENCarcassonne & Nante & France (qui a lieu à Marseille)
MaiOPENMarseille & Normandie
JuinChampionnat de Franceîle-de-franceI
JuilletOPENOcéan indien à Saint Denis (97) & Caraïbe en Guadeloupe
Mon Avis :

Entre l’édition 2022 et 2023 de nombreux changement ont été opérés à la CFJJB. Les années précédentes, il était nécessaire d’avoir fait un podium aux compétitions de « Zones » pour pouvoir s’inscrire au championnat de France. À partir de la saison 22-23, les compétitions de « Zones » ont été supprimées et remplacées uniquement par des OPEN. Et pour le championnat de France, il n’est plus nécessaire d’avoir fait un podium pour pouvoir s’y inscrire. Aujourd’hui, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres.

L’organisation est toujours carrée. Y a rien à dire. Il faut dire qu’ils y mettent les moyens et pour ne pas nous déplaire même les lieux sélectionnés sont souvent sympa.
J’avais fait l’OPEN de Paris en 2022 qui a eu lieu à la hall Carpentier dans le 13ème arrondissement de Paris.
Et les Championnats de France où j’ai pu y assister en tant que spectateur pour soutenir mes coéquipiers, étaient au XXXXX du judo. 

Quelques bémols sont à noter quand même et je l’espère que plus ils organiseront de compétition et plus cela va s’améliorer.

Le principal bémol pour les combattants, c’est qu’à mon sens, la zone d’échauffement est souvent trop petite. Alors si votre combat est tôt le matin, ça passe encore, la zone est relativement libre. Mais plus l’on avance dans la journée et plus la zone ressemble à un stand de glace en pleine canicule.

Et autre petit bémol, qui n’a rien à voir avec la compétition, mais plutôt pour les spectateurs, il n’y a pas beaucoup d’animation annexe. 2 ou 3 stands qui se battent en duel. 1 ou 2 stands pour la nourriture et un stand qui vend des kimonos.
Autant, je trouve ça bien que l’entrée soit gratuite pour les spectateurs autant cela reste un spectacle. Il faut donc qu’autour, il y ait un peu d’animation. Surtout quand on va soutenir et qu’on est obligé d’emmener ses enfants. 

b) Les compétition de l’AJP

ajp logo
Coût :

Inscription normale : 55€ en GI ou No GI
95€ pour faire les deux
Inscription tardive : 75€ en GI ou No GI
135€ pour faire les deux

Date & Lieu :
DateLieu
OctobreAJP TOUR FRANCE NATIONAL PRO à Fontenay sous-bois (94)
DécembreAJP TOUR NORTH France à Bobigny (93)
Mon Avis :

Comme les autres compétitions, rien à dire sur l’organisation. On sent même qu’ils y mettent les moyens. Les arbitres sont tous en costume et cravate. Des personnes sont là pour l’accueil des athlètes.

En revanche, point désagréable, c’est que la pesée ne se fait pas avant son premier match comme il est coutume dans les autres compétitions. Il y a une session de pesée la veille, et le jour de la compétition de 7h à 8h du matin. Donc si l’on passe à 13h, autant dire que la journée sera longue, car impossible d’arriver une petite heure avant son premier combat.

Et l’alternative qui est de venir la veille pour se peser est très contraignante. Ce point est un peu dommage à mon sens. Cependant, comme ils ne font pas comme tout le monde, la pesée à l’avantage de se faire sans kimono. Donc un petit avantage à ceux qui sont à la limite de poids et s’ils avaient dû porter le kimono auraient été disqualifié.

A prendre en compte, il n’y a pas d’Absolut. 

c) Les compétition de la IBJJF

International Brazilian Jiu-Jitsu Federation logo.svg
Coût :

Inscription anticipée : 125€ en GI
Inscription normale : 150€ en GI
Inscription tardive : 165€ en GI

Date & Lieu :
DateLieu
NovembrePARIS FALL INTERNATIONAL OPEN
JanvierChampionnat d’Europe
MarsPARIS SPRING INTERNATIONAL OPEN
Mon Avis :

Mon seul point sera sur les tarifs qui a mon sens sont excessifs en dehors des Europes. 150€ pour un OPEN quand le même week-end vous pouvez trouver une autre compétition pour même pas le tiers du prix. Encore si les OPEN étaient complet, cela pourrait se justifier.

En dehors du point pécuniaire, l’organisation est au rendez vous.

d) Les compétitions de la Grappling Industries

Grappling Industries Logo
Coût :

Inscription : 70€ en GI + No GI (Le prix est également de 70€ si vous vous inscrivez uniquement en GI ou en No GI)
+20€ absolute GI
+20€ absolute No GI (pas de réduction si vous prenez les 2)

Date & Lieu :
DateLieu
JuilletGRAPPLING INDUSTRIES PARIS
OctobreGRAPPLING INDUSTRIES PARIS (Bourg la Reine)
FévrierGRAPPLING INDUSTRIES Bordeaux
MarsGRAPPLING INDUSTRIES PARIS
Mon Avis :

Pour le moment je n’y ai pas encore participé, donc je ne me permet pas de donner d’avis. Mais vous pouvez le faire en commentaire.

e) Le Spirit

spirit logo
Coût :

Inscription normale : 30€
Inscription tardive : 45€

Date & Lieu :

Mai à Fontenay sous bois (région parisienne)

Mon Avis :

J’y ai participé en mars 2022. Il faut bien le reconnaître le SPIRIT n’est plus ce qu’il était. Du moins c’est ce que tout le monde n’a de cesse de répéter. Et je vous avoue, je veux bien les croire. Au niveau de l’organisation, c’était plutôt bien, l’AJP France s’est fait dans le même gymnase. Donc les conditions d’organisations sont quasiment les mêmes. 

Par contre où ils ont péché, c’est au niveau des médailles. Bien que la compétition n’est pas l’une des plus chères. Il faut dire que la médaille n’était guère plus sympa que la médaille Decathlon à 3€. Bien dommage quand on voit les médailles du GIC, de la CFJJB ou de l’AJP.

f) La BMS Cup

Coût :

Inscription : 25€
Absolut : 20€ en plus

Date & Lieu :

Mai au Blanc-Mesnil (région parisienne)

Mon Avis :

Le gymnase du Blanc-Mesnil est tout neuf, donc autant dire que c’était top de faire une compétition dans ces conditions. L’organisation a été aussi sans accroc même si j’ai trouvé que le retard cumulé faisait un peu beaucoup. Mais bon, comme les conditions été bonnes, on ne ressent pas vraiment l’attente.

Seul petit incident, la non remise des médailles pour les premières places. Dû à un problème de livraison, l’organisateur n’avait pas reçu les médailles d’or. Ce qui peut être compréhensible. L’organisateur avait mis une feuille à disposition pour que nous indiquions nos coordonnées afin de nous contacter ou de nous faire parvenir les médailles. Mais presque une année après, toujours rien.

g) Le GIC

gic logo
Coût :

Inscription à la compétition : 45€
Inscription à l’Absolute : 30€ en plus

Date & Lieu :

Octobre à Creil (région parisienne)

Mon Avis :

Dans l’ensemble, l’organisation a été bonne. Cela étant dit, il y a 2 petites choses qui doivent être revues. La zone d’échauffement qui était absente ou alors que je ne l’ai pas trouvé. Beaucoup se sont échauffés dans les gradins.

L’endroit pour accéder à la pesée et aux zones de combats était étroit, sans compter que c’était aussi le lieu de passage pour accéder aux gradins et à la sortie. Donc autant dire que c’était toujours plein et pas facile d’accès.

Après, pour être tout à fait honnête, en tant que combattant, c’est vraiment léger comme problèmes et cela n’empêche en rien de passer une bonne compétition.

h) Les autres compétitions

Il y a encore pleins d’organisations qui proposent des compétitions en Gi et No Gi, que vous pouvez retrouver sur Smoothcomp. Nous pouvons citer pêle-mêle la FuturaCup, France Lutte,Grappling Challenger… Par souci de transparence et d’honnêteté, n’y ayant pas participé, je ne peux donc donner mon avis. Au fur et à mesure de mes participations, je compléterai cette section.

II) Les règles en compétition

1 – Catégories de poids

Il est évident que les catégories de poids différent entre les hommes et les femmes. Les catégories de poids peuvent aussi différer en fonction des organisations. La différence n’est pas énorme, mais peut vous faire changer de catégorie si vous êtes à la limite. Je donnerai uniquement les poids pour la CFJJB/IBJJF et les autres organisations qui ont choisi un autre référentiel.

A noter, la majorité des pesées se font en kimono. Le poids inclut donc le kimono.

a) Hommes

Nom de la
Catégorie
CFJJB / IBJJFLes Autres
Rooster / Galo– 57,50 kg– 56,00kg
Light Feather / Pluma– 64,00 kg– 62,00kg
Feather / Pena– 70,00 kg– 69,00kg
Light / Leve / – 76,00 kg– 77,00kg
Middle / Médio– 82,30 kg– 85,00kg
Medium Heavy / Meio-Pesado– 88,30 kg
Heavy / Pesado– 94,30 kg– 94,00kg
Super Heavy / Super Pesado– 100,50 kg
Ultra Heavy / PesadíssimoPas de max– 120,00kg

b) Femmes

Nom de la
Catégorie
CFJJB / IBJJFLes Autres
Rooster / Galo– 48,50 kg– 49,00kg
Light Feather / Pluma– 53,50 kg– 55,00kg
Feather / Pena– 58,50 kg
Light / Leve / Welter – 64,00 kg– 62,00kg
Middle / Médio– 69,00 kg
Medium Heavy / Meio-Pesado– 74,00 kg– 70,00kg
Heavy / Pesado– 79,30 kg– 95,00kg
Super Heavy / Super Pesado+ 79,30 kg

2 – Catégories d’âge

Catégorie d’âgeHomme & femme
Adultede 18 ans à 30 ans
Master 1de 31 ans à 35 ans
Master 2de 36 ans à 40 ans
Master 3de 41 ans à 45 ans
Master 4de 46 ans à 50 ans
Master 5de 51 ans à 55 ans
Master 6de 56 ans à 60 ans

3 – Kimonos autorisés

a) Couleur du kimono et Patch

Le kimono doit être d’une seule couleur. Donc pas possible de porter un pantalon d’une couleur et la veste d’une autre. Même une couleur différente pour le col est interdite. Le règlement est tellement strict qu’il n’est pas autorisé d’avoir de partie peinte de couleurs différentes même si c’est sur des parties où les patchs sont autorisés.
Cependant, à ces mêmes emplacements, les patchs sont autorisés, donc ils peuvent être de couleurs différentes.

Les couleurs autorisées sont le Blanc, le Noir et le Bleu.

En résumé, le kimono doit être d’une seule couleur, mais les patchs sont autorisés et ce peu importe les motifs.

b) Taille du Kimono

La veste du Kimono doit atteindre les cuisses de l’athlète
Les manches de la veste doivent arriver à au moins 5 cm du poignet quand le bras est tendu. Quant à la longueur du pantalon doit arriver à au moins 5 cm au-dessus de la malléole ou autrement dit la cheville. Le but étant d’éviter que les GI soient trop court et qu’il soit difficile pour l’adversaire de vous saisir.

Lors de l’inspection de la tenue, les organisateurs vérifient les mesures suivantes :

-épaisseur du col de la veste de Gi = 1.3 cm

-largeur du col de la veste de Gi = 5 cm

-espace à l’intérieur de la manche lorsque le bras est tendu = 7 cm

c) Autres règles

Pour plus de détail vous pouvez télécharger le pdf suivant concernant les règles de la CFJJB.

4 – Le compte des points en tournoi

Le décompte des points est relativement simple en JJB. Chaque position vous donnant des points est clairement explicitée dans le guide des règles de la CFJJB et l’IBJJF. Il y a donc 3 niveaux de points ; 2 points, 3 points et 4 points. A cela, s’ajoutent les avantages et les pénalités.

Il faut savoir que les points sont attribués par l’arbitre quand un athlète stabilise une position pendant 3 secondes. C’est seulement à cette condition que vous obtiendrez les points dans le cas où il n’y aurait pas de stabilisation alors l’arbitre peut décider de vous accorder un avantage.

Autre précision importante, les points sont cumulatifs. C’est-à-dire que lorsque l’un des 2 combattants entame une séquence de passage de garde, avec une position montée, il obtiendra 7 points au total (3 + 4). Il faudra que le combattant maintienne la position montée 3 secondes. En d’autres termes, l’arbitre comptera seulement les 3 secondes de contrôle, à la fin de la séquence, avant d’accorder les points.

a) 2 points

Les positions qui peuvent apporter 2 points sont les suivantes :

  • Amenée au sol
  • Position latérale avec un genou sur l’abdomène de l’adversaire et un pied au sol
  • Renversement

b) 3 points

  • Passage de garde

c) 4 points

Les positions qui peuvent apporter 4 points sont les suivantes :

  • Montée
  • Montée arrière
  • Contrôle du dos

d) Avantages

  • L’avantage accordé quand l’athlète atteint une position rapportant des points et qui nécessite une stabilisation de 3 secondes mais qu’il n’est pas capable de maintenir le contrôle.
  • Un avantage se caractérise par le mouvement quasi-complet vers une position rapportant des points.
  • L’athlète se verra attribuer un avantage lorsqu’il effectue une tentative de soumission et que l’adversaire est en réel danger d’être finalisé.

Il reste encore plein de subtilité règlementaire que je n’exposerai pas ici, mais que vous pouvez retrouver en fin d’article dans la section « ressource ».

III) Le jour de la compétition

1 – Les papiers à toujours apporter

Lorsque vous allez en compétitions, 3 papiers sont demandés:

  • La carte d’identité
  • Le certificat médical attestant que vous êtes apte à la pratique du JJB et à faire de la compétition
  • La licence à la fédération

Bon pour être honnête, les documents seront rarement demandées. Et j’avoue que c’est dommage surtout pour la protection des compétiteurs.

Je vous conseille de toujours les avoir avec vous, car on n’est jamais à l’abri qu’on vous les demande. Pour preuve, à la CFJJB, la carte d’identité et le certificat médical sont systématiquement demandés à présentation. Étant donné qu’on ne peut s’inscrire à leurs compètes uniquement si notre compte est valide, c’est-à-dire que vous avez votre licence à jour. Il est inutile le jour de la compétition de vous le demander.

Idem, à l’AJP lors de la pesée la carte d’identité est demandée à chaque fois. Donc pas possible d’y couper.

2 – Je ne suis pas au poids

L’on me pose souvent la question, que se passe-t-il si l’on se présente à la pesée, et qu’on n’est pas au poids.

Pour être court vous êtes éliminé.

Rarement, on vous proposera de monter de catégorie. Pour une raison simple, les tableaux sont déjà fait. Et modifier les tableaux en ajoutant quelqu’un pourrait tout chambouler. Et pour être franc, je pense que l’organisation a d’autres choses à penser que réorganiser tout le tournoi pour quelqu’un qui a été trop optimiste.

Petite précision : il n’y a pas de remboursement possible si vous êtes éliminé à cause du poids.

3 – Il n’y a personne dans ma catégorie

Que se passe-t-il si vous vous inscrivez dans une catégorie, mais que vous êtes le seul ? Oui, cela peut arriver, majoritairement ça arrive dans les catégories qui sont aux extrêmes.

C’est-à-dire si vous avez un poids en dessous de 64kg ou de plus de 100kg pour les hommes et pour les femmes, au-dessus de 80 kg. Dans les catégories de femmes, c’est déjà difficile d’avoir des concurrentes dans les catégories, reines,  alors dans les autres catégories, c’est encore plus difficile.

Il y a aussi le cas des ceintures en fonction des âges, j’ai parlé à de nombreuses reprises que beaucoup de pratiquants ont commencé assez tardivement. Mais y a des limites.
Avoir des personnes qui sont ceintures blanches ou bleues en Master 4, c’est-à-dire à plus de 45 ans, et surtout qui souhaitent faire de la compétition, ce n’est pas la norme.
Donc si t’es dans ce cas, tu peux souvent te retrouver dans le cas où il n’y a pas d’adversaire.

Je vous laisse imaginer si vous êtes ceinture bleue, que votre catégorie de poids est Super Pesado et que vous êtes en Master 3 ou plus. Autant dire qu’en-dehors des compétitions du type Championnat d’Europe ou de France, vous allez vous retrouver seul souvent.

Mais pas d’inquiétude, il y a une solution. Il y a toujours une solution. Dans le cas où vous seriez en Master 3 par exemple et que vous êtes seul, l’organisation vous proposera de passer en Master 2. Donc de passer dans une catégorie d’âge inférieure.

Dans le cas où vous seriez dans une catégorie de poids par exemple léger et qu’il n’y a personne. L’organisation vous proposera de passer en catégorie de poids supérieure.

En résumé, si vous êtes seul dans votre catégorie, d’âge ou de poids, il y aura toujours une alternative qui vous sera proposée. Cependant, aucune médaille ne vous sera décernée si vous n’avez fait aucun combat. 

4 – Nous sommes 2 dans ma catégorie

A la différence du point précédent, si vous êtes 2 dans la catégorie, le tournoi peut commencer. Vous l’aurez compris, il faut être au moins 2 pour que vous puissiez prétendre au podium.

Vous êtes sûr d’être sur le podium.

5 – Nous sommes 3 dans ma catégorie

Bon vous l’avez déjà compris, il y aura combat avec 3 personnes dans votre catégorie. Mais comment va se dérouler les combats. Car à 3 on est sûr d’être sur le podium, et qu’en temps normal la configuration est un tournoi à élimination directe. En d’autres termes, vous battez un combattant, vous passez au tour suivant.

Mais lorsqu’on est 3, est ce qu’il y a déjà un des 3 qui est qualifié pour la finale ? 

Alors pour la majorité des compétitions auxquelles j’ai participé, lorsqu’il n’y a que 3 combattants dans une catégorie, l’organisation fait en sorte que ce soit dans un mode « poule ».

Le mode « poule » est comme au foot, chacun des 3 fera un combat contre les 2 autres. Mais la encore 2 configurations sont possibles. Je vais nommer chacun des combattants par la lettre suivant pour que ce soit plus simple ; A, B et C.

Donc si A combat B => A gagne, alors B combat C. Ca, c’est le point initiale, ensuite il y a les 2 cas de figure .

A a gagné contre B, donc B combat C

*1er cas de figure :
C gagne contre B, donc A combat C pour la première et seconde place.
Le podium sera le suivant.
3è B
2nd C ou A
1er A ou C

*2nd cas de figure :
B gagne contre C, donc A et B combattront à nouveau, cette fois ci pour la pour la 1er place.
Le podium sera le suivant.
3è C
2nd A ou B
1er B ou A

6 – Y a-t-il une zone d’échauffement ?

Tout dépend de l’organisation. Je l’ai mentionné plus haut, au GIC, il n’y en avait pas. Mais dans la grande majorité, vous trouverez un endroit dédié pour vous échauffer. 

7 – KEZAKO l’absolute ?

L’absolute est une compétition dans la compétition.
Il y a uniquement les combattants ayant fait un podium qui peuvent y participer. A la différence de la compétition qui vous aura permis d’arriver sur le podium lors de l’absolute il n’y a plus de catégorie de poids.

Pour faire simple, toutes les ceintures bleues ayant fait un podium sur la compétition peuvent s’affronter pour savoir qui est le meilleur des ceintures bleues. Donc une ceinture bleue de 64kg pourra affronter une ceinture bleue de 100kg. Je ne me prononce pas sur la légitimité ou non de l’absolute 🙂 .

A vous de juger si vous souhaitez ou non y participer. Comme mentionné plus, le plus souvent, il faudra payer un extra pour pouvoir y participer. Sans compter que l’absolute ne débute rarement avant la fin de tous les combats « réguliers ».

8 – Pourquoi dois je mettre une autre ceinture lorsque je combats ?

a) Lors d’un combat en compétition, et cela, peu importe votre niveau, l’un des combattants se verra toujours attribué une autre ceinture que celle qu’il porte. La ceinture peut être de n’importe quel code couleur. La ceinture attribuée peut être rayé vert et jaune, bleu avec des bandes blanche…
Cette ceinture est appelée ceinture d’identification.

Alors à quoi ça sert ? C’est tout bête. Vous verrez au poignet de votre arbitre un manchon de la même couleur que la ceinture attribuée à l’un des deux combattants. Cela permet facilement au juge en charge de reporter les points sur l’ordinateur de savoir à quel combattant les points devront aller. Si l’arbitre lève la main avec le manchon, les points vont au combattant avec la ceinture attribuée. Si l’arbitre lève la main sans manchon, les points vont au combattant qui ne porte pas la ceinture de couleurs différentes.

ceinture challenger compétition

b) Une autre question peut découler de la précédente, doit-on porter les 2 ceintures ? La sienne et celle que l’arbitre vous donne ? La réponse est simplement non. Il peut être inconfortable de porter 2 ceintures. Donc vous pouvez retirer avant le combat votre ceinture (blanche, bleue, violette, marron ou noire) et ne porter que la ceinture tendue par l’arbitre.

9 – La remise des médailles

Pour le moment, je n’ai vu aucune compétition qui délivre les médailles juste après le combat de la finale. Il y a toujours à minima une demi-heure entre le moment du dernier combat, la final ou la petite finale pour la 3è place.

Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir, les organisateurs vous appellerons au micro au moment venu.

10 – Pourquoi y a t il 2 médaillés de Bronze ?

Ce n’est pas toujours le cas, vous retrouverez ce format principalement à la CFJJB et à l’IBJJF. En Judo, il y a le même procédé, mais pour d’autres raisons. En JJB, et à principalement dans les 2 fédérations que j’ai citées, c’est parce qu’il n’y a pas de combat pour la 3ème place. Cela signifie qu’il n’y a pas de petites finales pour définir qui est le 3è et qui prend la 4è place.

Les 2 combattants de la petite finale sont sur le podium en tant que 3è.

Source :

Catégorie de poids Homme & Femme CFJJB / IBJJF -ici-

Catégorie de poids Homme & Femme AJP et autres organisations -ici-

Règles CFJJB / IBJJF -ici-

Si vous avez d’autres questions, des précisions ou des informations complémentaires vous pouvez me les laisser en commentaire. Cela nous permettra d’avoir des informations toujours à jour pour notre communauté. Merci d’avance 🙂

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici